Snapchat arrive en bourse. Que valent les réseaux sociaux?

Il y a quelques années seulement, les réseaux sociaux arrivaient en bourse avec des valorisations hallucinantes. Alors que la société Snapchat s’apprête à entrer en bourse, quelle est la performance du secteur ces dernières années?

Vous souvenez-vous du 18 mai 2012? C’est une date historique dans le secteur des réseaux sociaux puisqu’il s’agit de l’introduction en bourse de Facebook sur la plateforme Nasdaq. Les titres de la société de Mark Zuckerberg étaient proposés à 38 US dollars, ce qui valorisait l’entreprise à plus de 104 milliards de dollars! Avec une levée de fonds proche des 17 milliards de dollars, il s’agit de la deuxième plus grande introduction en bourse de tous les temps.

Entrée difficile pour Facebook

L’introduction en bourse de Facebook n’a pourtant pas été une réussite immédiate. En effet, à l’ouverture de la séance, le prix de l’action s’est envolé aux alentours des 45 US dollars pour finalement retomber proche de son prix d’introduction. Les mois suivants l’IPO sont catastrophiques et jamais le prix de l’action ne remontera au dessus des 38 US dollars. Il faudra attendre la fin de l’année 2013 pour voir le titre rebondir et enregistrer des records. L’action Facebook vaut aujourd’hui plus de 130 US dollars!

L’oiseau de Twitter s’est brûlé les ailes

L’introduction du titre Twitter sur les marchés boursiers a été un succès. Annoncée discrètement par un tweet, l’introduction en bourse s’est réalisée le 12 septembre 2013, soit 1 an après Facebook. L’entreprise symbolisée par l’oiseau bleu a particulièrement bien manœuvré pour transformer son IPO en succès. Avec un prix d’introduction particulièrement bas (26 US dollars), l’entreprise a joué la carte de la rareté en proposant une quantité limitée de titres. Résultat, Twitter parvient à lever plus de 13 milliards de dollars et voit le cours de l’action grimper de 70% à l’issue de son premier jour de cotation.

Cependant, une année plus tard, le titre Twitter dévisse et ne parviendra plus à dépasser les 70 US dollars. Au fil des années, l’entreprise peine à convaincre les investisseurs et à générer des bénéfices. L’entreprise est toujours déficitaire et manque d’innovation pour attirer de nouveaux abonnés. Le modèle économique de l’entreprise est remis en question et le changement de CEO n’arrange rien à l’affaire. Résultat des courses, l’entreprise est à vendre. La reprise de Twitter par les géants d’internet défoule les passions. Des noms comme Google, Apple, Disney circulent mais rien ne se concrétise. Les projets de rachat s’enlisent pour l’instant au grand dam des fans de Twitter.

Snapchat c’est 25 milliard de dollars?

L’application à la mode c’est Snapchat. Il s’agit d’une messagerie instantanée éphémère permettant de partager temporairement vidéos et photos à ses contacts. L’application attire principalement les jeunes et les millénials.

Cette cible d’utilisateurs fait le bonheur des publicitaires qui voient en Snapchat un moyen moderne et innovant pour atteindre leurs clients. Avec plus de 150 millions d’utilisateurs quotidiens (soit plus que Twitter), l’application Snapchat a encore du potentiel pour générer des revenus publicitaires.

La possible valorisation de l’application Snapchat à 25 milliard de dollars en fait l’une des sociétés les mieux valorisées du secteur. Cependant, ce montant n’est pas sans fondement lorsqu’on le compare aux autres réseaux sociaux. En effet, Facebook a déboursé plus de 22 milliards de dollars pour s’offrir la messagerie Whatsapp. La valorisation de Twitter se situe encore aux alentours des 17 milliards de dollars alors que le réseau social est en perte de vitesse. De plus, la vente du réseau social professionnel Linkedin à Microsoft s’est soldée à 26 milliards de dollars. La valorisation de Snapchat n’est finalement pas exagérée.

Les perspectives de croissance de Snapchat sont prometteuses. Avec 150 millions d’utilisateurs actifs quotidiennement et des marques prêtent à débourser toujours plus pour atteindre ses clients, le chiffre d’affaire explose.


Estimé entre 250 et 350 millions de dollars en 2016, les experts s’attendent à ce que Snapchat enregistre un chiffre d’affaire de plus d’un milliard en 2017.
De quoi alimenter l’appétit des investisseurs en quête de plus-values rapides. Cependant, les déboire de Twitter démontrent que l’investissement dans ce secteur n’est pas sans risque. La concurrence fait rage et la forte volatilité des utilisateurs peuvent conduire à la disparition d’un réseau social en quelques années.

En effet, l’investissement dans les réseaux sociaux est risqué. D’autant plus que Snapchat est la seule application détenue par la société-mère Snap qui sera bientôt proposée sur le Nasdaq. Etant donné que la publicité représente la seule source de revenus pour la société, celle-ci risque d’être très dépendante des aléas du marché publicitaire sur mobile. A noter cependant que l’introduction en bourse cette semaine permettra de lever beaucoup d’argent qui servira à financer l’expansion de la société et éventuellement le développement de nouveaux produits.

 

Snapchat arrive en bourse. Que valent les réseaux sociaux?
4.3 (86.67%) 6 votes

Commentaires

Catégorie: Investir en bourse

Tags:

Article par: Boursomaniac

Passionné d'analyse technique et des chandeliers japonais depuis plusieurs années. Je partage mes conseils boursiers, mes réflexions ainsi que mes stratégies de trading aux investisseurs désireux d'optimiser leurs investissements.